BLOGUEUSEMENT FOOD, EN BREF ?

    Blogueusement Food est le fruit d'une fusion de deux univers: celui de la restauration et celui du digital.
    En effet, passionnée depuis presque dix ans par le monde du web et nourrissant une passion naissante pour la restauration - particulièrement la cuisine -,
    l'idée et le désir de réunir ces deux domaines étaient alors évidents.

    BLOGUEUR, ENTREPRENEUR, OU ENCORE RESTAURATEUR ?

    Rendez-vous tout en haut de votre écran dans l'onglet "Prestations & Contact" rubrique "Prestations" pour découvrir l'intégralité des services proposés !

Une journée dans l'assiette de Betty du blog TheGoodMiam !

21 juin 2018

 une journée dans l'assiette de thegoodmiam

Une journée dans l'assiette de  Betty

(du blog TheGoodMiam) 


On aime tous savoir comment ça se passe chez les autres, c’est intéressant de constater que chacun a ses propres habitudes, et savoir pourquoi ils ont choisi de faire différemment. C’est pourquoi aujourd’hui Blogueusement Food et TheGoodMiam ont choisi de s’unir et de vous proposer une vision différente de chacun de nos blogs. Alors ça vous dit de découvrir un nouvel univers ? 

Alors, je vous invite dans le mien ! TheGoodMiam est un blog dédié à l’alimentation saine, et végétarienne. Je vous propose chaque semaine, un menu végétarien varié avec des recettes faciles et originales (parfois), des articles sur la nutrition, des fiches aliments, et une boutique pour retrouver les ustensiles ou les produits que j’utilise et livres qui m’inspirent. Je vous partage mes petites habitudes, mes astuces pour être en forme, garder la ligne et surtout avoir de l’énergie (ce qui est le plus important pour moi).

Sur mon blog, vous ne trouverez que des recettes végétariennes, sans viande ni poisson, et riches en fruits et légumes, car c’est ma façon de manger. 

J’ai fait le choix de devenir végétarienne en 2012. Cette décision était loin d’être un coup de tête, c’était plutôt l’aboutissement d’un désir profond, présent depuis toujours.  

Toute mon enfance et mon adolescence, on m’a « forcé » à manger de la viande et du poisson, alors que je détestais ça, car c’est la façon de manger de la plupart des gens, et que mes parents ne se posaient absolument pas la question, pour eux, il fallait manger de la viande pour avoir des forces, ils voulaient donc que leurs enfants soient en bonne santé. Je n’ai jamais aimé le goût de la viande, et le poisson encore pire, mais surtout, l’idée de manger un animal m’a perturbé depuis que j’ai compris ce que cela signifiait. Mais les habitudes et les croyances se sont bien installées, et j’ai continué à en manger malgré tout, arrêtant simplement d’y penser. J’ai appris à aimer certaines formes, par exemple le poulet, les burgers, la bolognaise, le thon à la tomate en boite (ahahah) et je consommais finalement tous les jours de la viande, comme la plupart de nous, jusqu’au jour où mon rapport à la nourriture a pris un virage. 

En 2010, on m’a diagnostiqué une Rectocolite hémorragique, la cousine de la maladie de Crohn. Faisant des poussées à répétition, j’ai commencé à réfléchir sérieusement à ce que j’utilisais comme carburant : mon alimentation.  

J’ai passé du temps à me renseigner, à étudier ce qui était bon pour le corps, ce qui composait les aliments, leurs effets… et j’ai commencé à me passionner pour la nutrition, à avoir envie de mettre ce qu’il y a de meilleur dans mon corps, afin de permettre à mes intestins d’arrêter de souffrir et de me rendre la vie impossible dans un premier temps, et à trouver l’énergie que j’avais tant de mal à avoir.  

Voilà comment, j’ai commencé à regarder la nourriture comme mon premier médicament. Jusque-là, je ne me posais que la question de savoir comment je pouvais manger différemment pour arrêter de souffrir. J’avoue que mon alimentation était peu diversifiée, c’était surtout à base de pâtes, sous toutes leurs formes, et un peu de viande. Je n’aimais pas vraiment cuisiner. 

Parallèlement, au fil de mes recherches, des articles concernant la viande, j’ai commencé à me poser à nouveau les questions de mon enfance, que j’avais juste fini par ignorer, et cela m’a paru une évidence que je n’avais plus envie d’en consommer, je n’ai fait qu’être en accord avec ma propre conscience. Je précise que c’est un choix éthique et non nutritionnel, c’est une décision personnelle, et chacun est libre de faire comme il l’entend, pas de jugements entre nous 😊😊 Voilà comment ma passion pour l’alimentation saine et végétarienne a débuté ! Maintenant que vous me connaissez un peu mieux, je vous invite à me suivre, pour une journée dans mon assiette ! 

PETIT-DEJEUNER : 



C’est mon repas préféré, parce que quand je me réveille : j’ai faim, et peut être aussi parce que j’ai une légère tendance à adorer le sucré 😊😊 mais je me soigne. La semaine, réveil à 5h30, 6h maxi et le week-end, entre 7h et 7h30 (parce que les enfants de moins de 5 ans, ne connaissent pas la notion de grasse matinée) 

Si vous connaissez le blog, vous savez que j’adore les porridges du lendemain et les chia pudding, mais ici, je vous propose mon petit dej « idéal », composé de protéines et de lipides de bonne qualité qui seront très bien digérés le matin, et qui permettent de tenir toute la matinée sans fringale, mais aussi de fibres et de vitamines, pour la forme, la digestion et la ligne. Niveau boisson, je prends d’abord un grand verre d’eau (parfois avec du citron, parfois sans, c’est uniquement car j’adore le goût du citron, je ne suis pas certaine que ce soit aussi miraculeux qu’on le dit partout !) et un café sans sucre, avec un peu de lait végétal si je le prends avec le petit dej, ou noir si je le prends plus tard. 
  
Toast de pain complet aux œufs brouillés, kiwi, fruits rouges et noix :

Toast de pain complet aux œufs brouillés, kiwi, fruits rouges et noix

Ingrédients (pour 1 personne) : 

• 1 tranche de pain complet
• 2 Oeufs
• 1 Kiwi
• Quelques Framboises et myrtilles
• Quelques Amandes & Noix de pécan 
Facultatif : 
• 1/2 Cac de Graines de sésame
• 1/2 Cac de Baies de Goji
• 1 Cac de Chips de noix de coco
• 1/2 Cac de Persil 

Étapes : 

1. Faire griller la tranche de pain (facultatif, mais personnellement je trouve que le croustillant du pain fait un super contraste avec le moelleux des œufs)
2. Casser les œufs dans une casserole, puis mettre sur le feu, mélanger en remuant sans cesse à l’aide d’une maryse
3. Une fois les œufs cuits, déposez-les sur la tartine, et servez avec les fruits frais, les amandes, les noix de pécan, les baies de goji et la noix de coco.
Vous pouvez bien sûr varier l'accompagnement.

LE DÉJEUNER : 


Le midi, c’est sacré, j’attends l’heure du déjeuner avec impatience (oui en fait j’adore manger, c’est vrai), je mange en général entre 12h30 et 13h en semaine. Je fais attention à ne pas manger en trop grande quantité et à consommer une source de glucides à IG bas pour éviter le coup de barre du début d’après midi qui est juste atroce et me rend complètement improductive.  

Depuis que j’ai commencé à ne plus manger comme une ogresse le midi, j’ai sauvé mon travail de 13h30 à 15h, sans rire, je dormais quasiment sur mon bureau 😊😊 

Voici donc, pour moi, le repas parfait pour le déjeuner. En plus, il peut être préparé à l’avance et emporté dans un bento pour pouvoir manger sainement même au bureau. Et mon petit péché mignon, c’est le dessert, j’aime bien prendre un petit carré de chocolat noir, et un yaourt (au lait de coco, d’amande, de soja ou une compote) 

Buddhabowl quinoa, carottes, choux et tofu :

Buddhabowl quinoa, carottes, choux et tofu

Ingrédients (pour 2 personnes) : 

• 200 gr de Tofu
• 100 gr de Haricot plat
• 100 gr de Chou rouge
• 2 Carottes
• 120 gr de Brocolis
• 120 gr de Quinoa cru 

Étapes : 

1. Couper les carottes en rondelle, le chou rouge en fine lamelles, le tofu en petits cubes et prélever quelques fleurettes de brocoli
2. Laver les légumes sous l'eau claire, et rincer le quinoa
3. Pour les haricots plats, ici j'ai utilisé des surgelés, donc je n'ai eu qu’à les sortir du congèle :) mais si vous les utilisez frais, équeutez-les et rincez-les
4. Déposer les carottes dans un panier vapeur, et laisser les cuire seules pendant 10 minutes
5. Ajouter les haricots plats et le brocoli après 10 minutes, et laisser cuire 15 minutes à nouveau
6. Dans une casserole, mettre le quinoa avec 1.5 fois son volume en eau, porter à ébullition, puis lorsque l'eau boue, réduire le feu et laisser cuire 10 minutes
7. Laisser gonfler le quinoa hors du feu, encore 5 min
8. Pendant ce temps, faites dorer le tofu dans une poêle avec un peu de matière grasse (personnellement, j'aime bien utiliser l'huile de coco)
9. A la fin de la cuisson des légumes, et du gonflement du quinoa, disposer dans une assiette, ajouter le chou rouge cru, le tofu légèrement doré et parsemer de coriandre et d'un filet d'huile d'olive ou de sauce soja. 
Astuce : Si ce n’est plus la saison du chou, vous pouvez le remplacer par du poivron par exemple.

EN-CAS : 


C’est devenu assez rare que je prenne un « goûter », même si j’adore ça ! En général j’oubli, c’est l’heure où je suis le plus productive, et je suis souvent plongée dans le boulot, et j’arrive en retard à l’école, quand je rentre il est l’heure de préparer le dîner… donc le goûter passe à la trappe 😊😊 Mais quand j’ai une petite faim vers 16h je prends une infusion ou une eau citronnée ou infusée avec des fruits congelés, avec peu d’amandes ou de noix, 3 à 5 car j’en mange déjà le matin et après j’explose le compteur de lipides, avec du chocolat noir (encore) et un fruit frais. 

 DÎNER :  


Chez nous, le dîner est en général vers 19h, comme on se lève tôt, on essaye de se coucher tôt (oui si je n’ai pas mes 8 heures de sommeil ça ne va pas 😊😊), donc on essaye de manger vers 19h, ce n’est pas toujours le cas, notamment le week-end, ou les jours où on est encore en train de bosser à cette heure. Disons que c’est le moment idéal pour nous, qu’on tente de respecter le plus possible. Le soir, en général le repas est composé en grande partie de légumes, crus et cuits, d’une petite portion de glucides (toujours à IG bas), et de protéines végétales. Ce qui se traduit bien souvent par une belle salade composée. Puis je termine par une note sucrée, avec un yaourt, ou un chocolat (oui j’ai un problème avec le chocolat) ou un peu de fruits (personnellement ça ne me pose pas de soucis de digestion de manger un fruit en dessert, mais c’est propre à chacun). Enfin, je termine par une petite infusion. 

Salade de sarrasin, courgettes et pois chiches aux tomates séchées : 

Salade de sarrasin, courgettes et pois chiches aux tomates séchées

Ingrédients : (pour 2 personnes) :

• 200 gr de Pois Chiche (cuits)
• 8 Tomates séchées
• 100 gr de Sarrasin
• 50 gr de Salade verte
• 1 gousse d’ail
• 1/4 de Cac de Paprika Fumé 

Étapes : 

1. Commencer par rincer abondamment le sarrasin, puis mettre dans une casserole avec 2 fois son volume d'eau froide, porter à ébullition, puis saler, réduire le feu, couvrir et laisser cuire pendant 15 minutes
2. Éplucher et laver les courgettes, puis couper en jolis petits bâtonnets 
3. Faire dorer les courgettes à la poêle
4. Rincer et égoutter les pois chiches, puis couper les tomates séchées en petits morceaux, ajouter dans la poêle avec les courgettes et laisser dorer
5. Une fois le sarrasin cuit (il aura absorbé toute l'eau), retirer du feu
6. Saupoudrez rles légumes d'ail et de paprika fumé puis dresser les assiettes : garnir de salade, du mélange pois chiche courgette tomate, et ajouter le sarrasin au centre.
Bon appétit ! 

Voila, nous arrivons à la fin de cette journée dans mon assiette, une journée idéale, car comme je ne suis pas parfaite, il m’arrive aussi de craquer sur une crème glacée, un bout de gâteau ou une bonne assiette de pâtes 😊😊  

Je remercie Sarah de Blogueusement Food pour cette collaboration, j’ai pris énormément de plaisir à rédiger cet article et à vous partager ma petite routine, j’espère qu’elle vous inspirera et vous donnera envie de me connaitre encore mieux et à faire connaissance pour pouvoir partager ensemble ! Et pour cela, n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux et à vous inscrire sur le blog TheGoodMiam
Je vous dis à très vite ! 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire